Barre de menu Gouvernement du Canada

Symbole du gouvernement du Canada

La barre de navigation primaire

Guide de l'utilisateur

Le Guide des mesures d'urgence 2016 (GMU2016) a été élaboré conjointement par Transports Canada, le Département des Transports des États-Unis (US DOT), le Secrétariat aux Communications et aux Transports du Mexique (SCT) ainsi qu'avec la collaboration du Centre d'Information pour Urgences Chimiques de l'Argentine (CIQUIME). Il est destiné aux pompiers, aux services de police et au personnel d'autres services d'urgence qui peuvent être les premiers à arriver sur les lieux d'un incident mettant en cause des marchandises dangereuses. Le GMU2016 est avant tout un Guide pouvant aider les premiers intervenants à déterminer rapidement les dangers précis ou généraux de la (des) matière(s) visée(s), et à se protéger et à protéger le grand public au cours de la phase d'intervention initiale. Aux fins de ce Guide, la "phase d'intervention initiale" est la période qui suit l'arrivée des premiers intervenants sur les lieux d'un incident, pendant laquelle la présence et/ou l'identification de marchandises dangereuses est confirmée, des mesures de protection de la zone affectée et de la population concernée sont prises, et l'aide d'un personnel qualifié est demandée. Ce guide n'est pas destiné à fournir des données physiques et chimiques sur les marchandises dangereuses.

Le Guide assistera les premiers intervenants à prendre les décisions initiales lorsqu'ils arriveront sur les lieux d'un incident mettant en cause des marchandises dangereuses. Ils ne doivent pas le considérer comme pouvant remplacer leur formation personnelle en matière d'intervention d'urgence, leurs propres connaissances ou leur bon jugement. Le GMU2016 ne peut pas couvrir toutes les éventualités que peut comporter un tel incident. Il vise avant tout les incidents qui se produisent sur les routes ou les voies ferroviaires. N'oubliez pas que dans les installations fixes, il peut avoir une utilité limitée.

Le GMU2016 contient des listes de marchandises dangereuses provenant des Recommandations des Nations Unies les plus récentes ainsi que d'autres règlements internationaux et nationaux. Les explosifs ne sont pas énumérés individuellement, ni au moyen de leur appellation réglementaire ni à l'aide de leur numéro d'identification. Ils figurent toutefois sous le titre général "Explosifs" sur la première page de l'index numérique (les pages à bordure jaune) et alphabétiquement dans le répertoire des noms de matières (les pages à bordure bleue). La lettre (P) qui suit le numéro de la page-guide énuméré dans les pages à bordure jaune et à bordure bleue indique les matières qui risquent de se polymériser sous certaines conditions. Un exemple d'un tel produit est Acroléine, stabilisée 131P.

À titre de premier intervenant sur les lieux d'un accident mettant en cause des marchandises dangereuses, cherchez à obtenir le plus tôt possible des renseignements supplémentaires et plus précis sur n'importe laquelle de ces marchandises. Les renseignements que vous recevrez en téléphonant à l'organisme d'intervention d'urgence approprié ou en composant le numéro d'intervention d'urgence qui figure sur le document d'expédition, ou encore en consultant les renseignements sur les dangers et sur l'intervention que contient ou qui accompagne ce dernier, seront souvent plus précis et plus exacts que ceux du Guide dans le cas des matières visées.

Familiarisez-vous avec le présent guide avant une situation d'urgence! Aux États-Unis, conformément au U.S. Occupational Safety and Health Administration (OSHA, 29 CFR 1910.120) et le règlement du U.S. Environmental Protection Agency (EPA, 40 CFR Part 311), les intervenants doivent recevoir de la formation dans l'utilisation du présent Guide avant de s'en servir.

Contenu du guide

1-Section jaune: Liste des matières dangereuses indexées selon leur numéro d'identification (NIP). Cette section identifie rapidement la page-guide à consulter à partir du numéro d'identification de la matière concernée. Cette liste présente le numéro d'identification à quatre chiffres de la matière en premier suivi par le numéro de la page-guide correspondante pour les interventions d'urgence et par le nom de la matière.

Par exemple:
NIP
1090
Guide
127
Nom de la matière
Acétone

2-Section bleue: Liste des matières dangereuses indexées par ordre alphabétique selon le nom de la matière. Cette section identifie rapidement la page-guide à consulter lorsqu'on connaît le nom de la matière concernée. La liste présente le nom de la matière en premier suivi du numéro de la page-guide correspondante pour les interventions d'urgence et le numéro d'identification à quatre chiffres qui lui est attribué.

Par exemple:
Nom de la matière
Acide sulfurique
Guide
137
NIP
1830

3-Section orange: Il s'agit de la section principale du Guide, car toutes les mesures de sécurité recommandées y sont consignées. Elle comprend en tout 63 pages-guides qui renferment les précautions recommandées ainsi que de l'information sur les mesures d'urgence en vue de protéger les intervenants et le grand public. La page de gauche donne des renseignements sur la sécurité tandis que la page de droite fournit des renseignements sur les mesures d'urgence et les interventions en cas d'incendie, de déversement ou de fuite, ainsi que sur les premiers soins. Chaque page-guide est conçue de façon à s'appliquer à un groupe de matières qui possèdent des caractéristiques chimiques et toxicologiques similaires.

Le titre de la page-guide indique le type de la matière et les risques généraux qui y sont associés.

Par exemple: Guide 124 - Gaz-Toxiques et/ou Corrosifs-Oxydants.

Chaque page-guide est divisée en trois sections principales: la première décrit les risques potentiels d'une matière en termes d'inflammabilité ou d'explosion et les effets éventuels sur la santé si on y est exposé. La caractéristique qui représente le plus haut risque apparait en premier. L'intervenant d'urgence devrait la consulter en premier. Cela lui permet de prendre des décisions en matière de protection de l'équipe d'intervention d'urgence ainsi que de la population avoisinante.

La deuxième section indique les mesures de sécurité publique recommandées en fonction de la situation réelle. Elle fournit des renseignements généraux en matière d'interdiction d'accès au site ainsi qu'au sujet des vêtements de protection personnels et niveau de protection respiratoire recommandés. Elle énumère les distances d'évacuation suggérées lors de déversements mineurs et importants ou d'incendies (dangers de fragmentation). Elle dirige également l'utilisateur à consulter les tableaux qui énumèrent les matières Toxiques par Inhalation (TIH), les agents de guerre chimique et les matières qui produisent des gaz toxiques au contact de l'eau (pages à bordure verte) lorsque le nom de la matière est surligné en vert dans la section jaune et bleue.

La troisième section porte sur les mesures d'urgence et sur les premiers soins. Elle fait état des précautions spéciales à prendre lors d'un incendie, d'un déversement ou d'une exposition chimique. Chacune de ces parties contient plusieurs recommandations qui faciliteront encore le processus décisionnel. Les renseignements sur les premiers soins sont d'ordre général et sont utiles avant d'obtenir une aide médicale formelle.

4-Section verte: Cette section est constituée de trois tableaux.

Le Tableau 1 énumère, par ordre de numéro d'identification (NIP), les matières qui sont toxiques par inhalation (TIH), les agents de guerre chimique et les matières qui produisent des gaz toxiques au contact de l'eau. On y recommande deux types de distances sûres: les "distances d'isolation initiales" et les "distances d'activités de protection". Les matières sont surlignées en vert de façon qu'elles puissent être retrouvées facilement dans les listes par ordre numérique (pages à bordure jaune) et alphabétique (pages à bordure bleue) du GMU2016. Ce tableau donne les distances pour les petits déversements (approximativement 208 litres ou moins pour les liquides et 300 kilogrammes ou moins pour les solides lorsque déversés dans l'eau) et les grands déversements (plus de 208 litres pour les liquides et plus de 300 kilogrammes pour les solides lorsque déversés dans l'eau) pour toutes les matières surlignées. Le Tableau 1 est subdivisé pour des situations se produisant le jour ou la nuit, car les variations dans les conditions atmosphériques peuvent influencer grandement la superficie de la zone dangereuse. Pendant la nuit, l'air est généralement plus calme et la dispersion ainsi que le mélange des matières est moins important, ce qui résulte en des zones de toxicité plus grandes que celles qui seraient produites durant le jour. Pendant le jour, les mouvements d'air plus énergétiques causeront une plus grande dispersion de la matière résultant en une concentration moins élevée dans l'air ambiant. Il est important de noter que c'est la quantité de matière en un point particulier qui est importante pour déterminer la toxicité et non pas seulement la présence de cette matière.

La "distance d'isolation initiale" désigne la zone qui devrait être considérée pour l'évacuation de toutes les personnes, dans toutes les directions, par rapport au lieu de déversement ou de la fuite. Cette distance (rayon) définit une circonférence (zone d'isolation initiale) à l'intérieur de laquelle les personnes peuvent être exposées à des concentrations dangereuses en amont du vent (au-dessus du vent) et constituant un danger de mort sous le vent (en aval du déversement). Par exemple, dans le cas d'un gaz comprimé, toxique, n.s.a., UN1955, Danger par inhalation Zone A, la distance d'isolation pour les petits déversements est de 100 mètres, ce qui représente un périmètre d'évacuation de 200 mètres de diamètre.

Pour la même matière, la "distance d'activités de protection" pour un petit déversement est de 0,5 kilomètre pour un incident se produisant le jour et de 2,5 kilomètres pour un incident de nuit. Cette distance désigne une aire sous le vent, en aval du lieu du déversement ou de la fuite, à l'intérieur de laquelle des activités de protection pourraient être entreprises. On entend par activités de protection des mesures prises pour protéger la santé et la sécurité des intervenants d'urgence et du grand public. Les personnes dans cette zone pourraient être évacuées ou protégées sur place à l'intérieur d'immeubles.

Matières Toxiques par Inhalation (TIH)

Une matière TIH est un gaz ou un liquide volatil connu pour être tellement toxique pour les humains qu'il présente un risque pour la santé durant le transport ou, en l'absence de données adéquates sur la toxicité chez l'homme, est présumé toxique pour les humains parce que lors de tests en laboratoire chez des animaux, sa concentration létale moyenne (CL50) ne dépasse pas 5000 ppm.

Il importe de noter que même si l'on utilise le terme zone, ces zones dangereuses ne correspondent d'aucune façon à une superficie ou à une distance réelle. Les zones sont déterminées uniquement en fonction de la concentration létale moyenne (CL50) du produit (par exemple, une zone A pour une matière TIH est plus dangereuse qu'une zone D). Toutes les distances énumérées dans la section verte sont en fait calculées à l'aide de modèles mathématiques pour chaque matière TIH. Pour l'assignation des zones de danger par inhalation, consulter le Glossaire.

Le Tableau 2 énumère, par ordre de numéro d'identification (NIP), les matières qui génèrent de grandes quantités de gaz toxiques lorsque déversées dans l'eau ainsi que les gaz TIH respectifs qui sont générés. Ces matières qui réagissent à l'eau sont facilement identifiables dans le Tableau 1 car leur nom est immédiatement suivi par le texte (lorsque déversé dans l'eau). Quelques matières réactives à l'eau sont également des matières TIH (par exemple, le trifluorure de brome (UN1746), le chlorure de thionyle (UN1836), etc.). Dans ces cas, deux entrées apparaissent dans le Tableau 1, une pour les déversements sur le sol et l'autre pour les déversements dans l'eau. Lorsqu'une matière réactive à l'eau n'est pas une matière TIH et n'est pas déversée dans l'eau, le Tableau 1 et le Tableau 2 ne s'appliquent pas et les distances de sécurité à appliquer se trouvent dans la page-guide (pages à bordure orange) appropriée.

Le Tableau 3 présente les distances d'isolation initiales et d'activités de protection pour des matières toxiques par inhalation qui pourraient être plus couramment impliquées.

Les matières choisies sont:

Les matières sont présentées en ordre alphabétique et fournissent les distances d'isolation initiales et d'activités de protection pour de grands déversements (plus de 208 litres) impliquant des contenants de capacités variées et ce, pour des situations se produisant le jour ou la nuit ainsi qu'à des vitesses de vent différentes.

Distances d'Isolation et d'Évacuation

Des distances d'isolation ou d'évacuation sont indiquées dans les pages-guides (pages à bordure orange) ainsi que dans le Tableau 1 - Distances d'isolation initiales et d'activités de protection (pages à bordure verte), ce qui peut créer une certaine confusion chez l'utilisateur qui ne connaît pas bien le GMU2016.

Il convient de noter que certaines des pages-guides font uniquement référence à des matières non-TIH (37 guides), certaines réfèrent à la fois à des matières TIH et non-TIH (21 guides) et certaines réfèrent uniquement à des matières TIH ou qui produisent des gaz toxiques au contact de l'eau (5 guides). Une page-guide réfère à la fois à des matières TIH et non-TIH (voir le Guide 131 par exemple) seulement lorsque la phrase suivante figure sous la rubrique Évacuation - Déversement: "Voir le Tableau 1 - Distances d'Isolation Initiales et d'Activités de Protection pour les matières surlignées. Pour les autres matières, augmenter, tel que nécessaire, en aval du vent, la distance d'isolation indiquée sous "Sécurité publique"". Une page-guide réfère uniquement à des matières TIH ou qui produisent des gaz toxiques au contact de l'eau (voir le Guide 124 par exemple) lorsque la phrase suivante figure sous la rubrique Évacuation - Déversement: "Voir le Tableau 1 - Distances d'Isolation Initiale et d'Activités de Protection." Donc, si les phrases précédentes n'apparaissent pas dans la page-guide, c'est à dire qu'on fait référence uniquement à des matières non-TIH (voir le Guide 128 par exemple).

Afin de déterminer les distances d'isolation et d'activités de protection appropriées, il est important d'utiliser les informations suivantes:

Si une matière TIH/agent de guerre chimique/matière réagissant à l'eau est impliquée (entrées surlignées dans les index), les distances d'isolation et de protection sont données directement dans la section verte. La page-guide (pages à bordure orange) rappelle à l'utilisateur de se référer aux pages à bordure verte pour avoir des renseignements plus précis sur l'évacuation en cas de déversement de matières surlignées.

Si l'incident implique une matière non-TIH, mais que la page-guide fait référence à la fois à des matières TIH et non-TIH, une distance d'isolation immédiate, comme mesure préventive afin de réduire les blessures, est indiquée sous la rubrique "Sécurité Publique" et s'applique uniquement aux matières non-TIH. En outre, aux fins de l'évacuation, la page-guide recommande à l'utilisateur sous la rubrique Évacuation - Déversement d'accroître au besoin pour les matières non surlignées, la distance d'isolation immédiate sous le vent, indiquée à la rubrique "Sécurité Publique". Par exemple, le Guide 131 - Liquides Inflammables - Toxiques, recommande à l'utilisateur: "Par mesure de prévention immédiate, isoler dans un rayon minimum de 50 mètres autour du site du déversement ou de la fuite". Dans le cas d'un grand déversement, la zone d'isolation pourrait dépasser le 50 mètres à une distance jugée sécuritaire par le commandant sur place et les intervenants d'urgence.

S'il s'agit d'un déversement d'une matière non-TIH et que la page-guide fait référence uniquement à des matières non-TIH, les distances d'isolation immédiate et d'évacuation qui sont mentionnées dans la page-guide (pages à bordure orange) sont les distances à utiliser et aucune référence n'est faite à la section verte.

Note 1 : Si une entrée dans les pages à bordure jaune ou bleue est surlignée en vert et QU'IL N'Y A PAS D'INCENDIE, allez directement au Tableau 1 - Distances d'isolation initiales et d'activités de protection (pages à bordure verte) pour obtenir les distances d'isolation et d'évacuation et cherchez le numéro d'identification et le nom de la matière. SI UN INCENDIE EST IMPLIQUÉ, CONSULTEZ ÉGALEMENT la page-guide assignée (pages à bordure orange) et appliquez, tel qu'approprié, les données d'évacuation sous la section SÉCURITÉ PUBLIQUE.

Note 2 : Si une matière est identifiée par « (lorsque déversé dans l'eau) » dans le Tableau 1, ces matières génèrent de grandes quantités de gaz toxiques (TIH) lorsque déversées dans l'eau. Quelques matières réactives à l'eau sont également des matières TIH (par exemple, le trifluorure de brome (UN1746), le chlorure de thionyle (UN1836), etc.). Dans ces cas, deux entrées apparaissent dans le Tableau 1, une pour des déversements sur le sol et l'autre pour des déversements dans l'eau. Lorsqu'une matière réactive à l'eau n'est pas une matière TIH et n'est pas déversée dans l'eau, le Tableau 1 et le Tableau 2 ne s'appliquent pas et les distances de sécurité à appliquer se trouvent dans la page-guide (pages à bordure orange) approprié.

Date de modification :
2016-08-25