Barre de menu Gouvernement du Canada

Symbole du gouvernement du Canada

La barre de navigation primaire

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. Transports Canada
  3. CANUTEC
  4. Guide des mesures d'urgence 2016
  5. Renseignements généraux concernant le Tableau 1 - distances d'isolation initiales et d'activités de protection

Renseignements généraux concernant le Tableau 1 - distances d'isolation initiales et d'activités de protection

Aux fins du présent Guide, les distances d'isolation initiales et les activités de protection d'urgence ont été déterminées pour de petits et grands déversements se produisant le jour ou la nuit. L'analyse statistique a été exécutée grâce à l'utilisation des modèles de pointe de taux d'émission et de dispersion des nuages de vapeur, des données statistiques en provenance de la base de données du Hazardous Materials Information System (HMIS) du Département des Transports des États-Unis, des observations météorologiques de plus de 120 sites aux États-Unis, au Canada et au Mexique et les directives les plus récentes en matière d'exposition toxicologique.

Pour chaque matière, des milliers de fuites hypothétiques ont été modélisées afin de représenter statistiquement les variations dans les quantités déversées et les variations de conditions atmosphériques. Suite à cette analyse, les distances résultantes représentant le 90ième percentile ont été retenues pour chaque matière ou catégorie et ajouter au Tableau 1 - Distances d'isolation initiales et d'activités de protection. Une brève description de cette analyse est décrite ci-dessous. Un rapport détaillé de la méthodologie et des données utilisées pour l'établissement des distances d'isolation initiales et d'activités de protection est disponible auprès de PHMSA (« Pipeline and Hazardous Materials Safety Administration ») du Département des Transports des États-Unis.

Les quantités déversées et les taux d'émission dans l'atmosphère ont été modélisés de manière statistique selon (1) la base de données du HMIS du Département des Transports des États-Unis, (2) le format autorisé des emballages utilisés pour le transport des marchandises dangereuses sous le CFR 49 172.101 et 173, (3) les propriétés physiques des matières impliquées, et (4) les conditions atmosphériques historique d'une base de données. Le modèle a calculé l'émission de vapeurs par évaporation à partir d'une flaque de liquide, par l'émission directe de vapeurs gazeuses dans l'atmosphère à partir d'un emballage, ou une combinaison de ces deux derniers tel que cela se produirait lorsqu'un gaz liquéfié est impliqué pour former un mélange de vapeurs/aérosols ainsi qu'une flaque en évaporation. De plus, le modèle a été utilisé afin de calculer des distances pour l'émission de gaz toxiques générés lorsque certaines matières sont déversées dans l'eau. Un déversement est considéré comme petit lorsqu'approximativement 208 litres (300 kg pour les solides) ou moins sont impliqués tandis qu'une quantité supérieure à 208 litres (300 kg pour les solides) est considérée comme un grand déversement. Une exception à cette règle s'applique en ce qui concerne les agents de guerre chimique où un petit déversement implique une quantité de 2 kilogrammes ou moins et où une grande quantité peut impliquer une quantité pouvant aller jusqu'à 25 kilogrammes. Ces agents sont le BZ, CX, GA, GB, GD, GF, HD, HL, HN1, HN2, HN3, L et VX.

Les dispersions de vapeurs en aval du vent pour chaque cas modélisé furent estimées. Les paramètres atmosphériques affectant la dispersion et le taux d'évaporation furent sélectionnés statistiquement selon des données météorologiques quotidiennes (pour chaque heure) en provenance de 120 villes des États-Unis, du Canada et du Mexique. Le modèle de dispersion prend en considération les effets des gaz lourds sur la dispersion des panaches de vapeur ainsi que l'effet du taux d'émission à partir de la source. Étant donné que le mélange atmosphérique est moins efficace pour la dispersion des panaches de vapeur pendant la nuit, les mesures de protection diurnes et les mesures de protection nocturnes furent séparées. Aux fins du Tableau 1, "JOUR" indique tout incident se produisant entre le lever et le coucher du soleil, et "NUIT" indique tout incident se produisant entre le coucher et le lever du soleil.

Des directives concernant l'exposition toxicologique à court terme pour les matières furent appliquées. Ceci permet de déterminer les distances où les gens qui se trouvent dans la direction du vent (en aval du vent) peuvent devenir incapacités et incapables de prendre des mesures de protection et/ou subir des effets sérieux sur la santé suite à une rare exposition ou « exposition unique ». Lorsque disponibles, des valeurs de AEGL-2 ou de ERPG-2 ont été utilisées avec une préférence pour les valeurs de AEGL-2. Pour les matières ne possédant pas ces valeurs, des directives concernant les mesures d'urgence, estimées à partir de concentrations mortelles dérivées d'études sur les animaux, tel que recommandé par un groupe d'experts en toxicologie, ont été utilisées.

Date de modification :
2016-08-25