Barre de menu Gouvernement du Canada

Symbole du gouvernement du Canada

La barre de navigation primaire

Fil d'Ariane

  1. Accueil
  2. Transports Canada
  3. CANUTEC
  4. Guide des mesures d'urgence 2016
  5. Introduction aux tableaux verts - Distances d'isolation initiales et d'activités de protection

Introduction aux tableaux verts - Distances d'isolation initiales et d'activités de protection

Le Tableau 1 - Distances d'isolation initiales et d'activités de protection contient les distances suggérées pour la protection du public dans les zones de déversement de marchandises dangereuses considérées comme toxiques par inhalation (TIH), les agents de guerre chimique et les matières qui dégagent des gaz toxiques au contact de l'eau. Ces données indiquent aux premiers intervenants les mesures à prendre avant l'arrivée du personnel technique d'urgence.

La Zone d'Isolation Initiale définit une aire Autour du lieu d'incident, à l'intérieur de laquelle les personnes peuvent être exposées à des concentrations de matières présentant un risque (dans la direction opposée au vent (en amont du vent)) et constituant un danger de mort sous le vent (en aval du vent). La Zone d'Activités de Protection désigne une aire Sous le vent, en aval du lieu d'incident, à l'intérieur de laquelle les personnes peuvent être frappées d'incapacité et incapables de prendre des mesures de protection et/ou courent des risques de problèmes de santé graves ou irréversibles. Le Tableau 1 donne des indications concernant des déversements de faible ou grande importance, se produisant de jour ou de nuit.

L'ajustement des distances pour un incident spécifique fait intervenir un nombre de variables interdépendantes et ne devrait être effectué que par le personnel ayant les compétences techniques adéquates. C'est pourquoi ce document ne peut pas fournir d'indications précises sur l'ajustement des distances du Tableau. Les recommandations suivantes peuvent cependant être formulées.

Facteurs pouvant affecter les distances pour activités de protection

La page-guide à bordure orange associée à une matière indique clairement, sous la rubrique Évacuation - Incendie, la superficie à évacuer afin de se protéger contre le danger de fragmentation d'un grand contenant. En cas d'INCENDIE, le risque lié à la toxicité peut être moins important que le risque lié à l'incendie ou à l'explosion. Lors de ces situations, les distances « Incendie » devraient être utilisées.

Les distances d'isolation initiales et d'activités de protection présentées dans ce guide sont dérivées à partir de données historiques d'accidents et de l'utilisation de modèles statistiques. Dans le cas de scénarios impliquant la pire des situations possibles entrainant le déversement instantané de tout le contenu d'un contenant (par exemple découlant d'un acte terroriste, sabotage ou accident catastrophique) ces distances pourraient augmenter de manière substantielle. Pour ce type d'événement, l'augmentation peut être estimée en multipliant les distances existantes par un facteur de 2 en l'absence d'information plus spécifique.

Si l'incident et la fuite mettent en cause plus d'un wagon-citerne, un réservoir de cargaison, une citerne amovible ou un grand cylindre, il convient peut-être d'augmenter les distances associées aux GRANDS DéVERSEMENTS.

Pour les matières nécessitant une distance d'activités de protection de plus de 11,0 km, la véritable distance peut être supérieure dans des conditions de grands vents. Si le panache de matières dangereuses se propage dans une vallée ou entre plusieurs immeubles de grande hauteur, les distances peuvent être plus grandes que celles indiquées dans le Tableau 1 car le mélange dans l'atmosphère est réduit. Les déversements se produisant le jour dans des régions connues pour leurs fortes inversions, fortes chutes de neige ou se produisant au coucher du soleil peuvent nécessiter l'augmentation des distances d'activités de protection parce que les contaminants aériens se mélangent et se dispersent plus lentement et peuvent se déplacer beaucoup plus loin sous le vent. Sous ces conditions, il pourrait être plus approprié d'appliquer les distances d'activités de protection de nuit. De plus, les distances d'activités de protection peuvent être plus grandes pour des déversements liquides lorsque la température de ces matières ou la température externe excède 30°C.

Les matières qui produisent de grandes quantités de gaz toxiques au contact de l'eau sont incluses dans le Tableau 1 - Distances d'isolation initiales et d'activités de protection. Certaines matières qui sont des TIH peuvent également produire des gaz toxiques additionnels au contact de l'eau (Trifluorure de brome (UN1746), Chlorure de thionyle (UN1836), etc.). Pour ces dernières, deux entrées apparaissent dans le Tableau 1, une pour les déversements sur le sol et une pour les déversements dans l'eau. Si vous ne pouvez pas déterminer si le déversement a lieu sur le sol ou dans l'eau ou si le déversement est à la fois sur le sol et dans l'eau, il faut choisir la plus grande distance d'activités de protection.

Suivant le Tableau 1, vous trouverez le Tableau 2 - Matières qui dégagent des gaz toxiques par inhalation lorsque déversées dans l'eau. On y liste les matières qui réagissent au contact de l'eau ainsi qu'une description des gaz toxiques qui sont produits.

Lorsqu'une matière réactive au contact de l'eau et générant des gaz toxiques par inhalation (TIH) se déverse dans une rivière ou un ruisseau, la source de gaz toxique peut se déplacer avec le courant ou s'étendre à partir du point de déversement sur une distance importante en aval.

Finalement, le Tableau 3 présente les distances d'isolation et d'activités de protection pour des matières toxiques par inhalation qui pourraient être plus couramment impliquées.

Les matières sont:

Les matières sont présentées en ordre alphabétique et fournissent les distances d'isolation initiales et d'activités de protection pour de grands déversements (plus de 208 litres) impliquant des contenants de capacités variées et ce, pour des situations se produisant le jour ou la nuit ainsi qu'à des vitesses de vent différentes.

Date de modification :
2016-08-25